Olivier Broni

Coaching Énergétique & Voyages Méditatifs

Accéder à l'espace de pleine ABONDANCE

Le monde dans lequel nous vivons tend à nous « séparer ». Nous séparer de la nature, nous séparer des autres, nous séparer de notre corps, nous séparer de nos émotions… J’imagine que vous en faites l’expérience dans votre vie et que vous en souffrez, ne souhaitant pas être un être « séparé ». Mais, comme vous ne vous contentez pas de cet état, voyons ensemble comment accéder à un espace d’unification et d’ABONDANCE.

Espace d'abondance Olivier Broni


Nous sommes des êtres de relation

Le psychanalyste français Jacques Lacan formulait son approche théorique à partir de la notion de « manque ». L’Homme aurait besoin de ce manque pour se mettre en mouvement… Faudrait-il être séparé de ce que l’on désire pour se mobiliser ?

Je ne partage pas l’aspect inéluctable de cette vision. Je pense que naturellement nous cherchons à nous relier, à nous fondre. Notre bonheur et notre développement se nourrissent de la relation. La relation à la nature, aux autres, à notre corps et à nos émotions… Et nous n’en sommes pas a priori séparés, bien au contraire.

L’enfant, lorsqu’il vient au monde, ne fait qu’UN avec ce qui l’entoure. Et en lui, il n’y a pas de séparation entre son conscient et son inconscient. Ses sens sont particulièrement actifs et il est une vraie éponge qui absorbe le fruit de toutes ses expériences et interactions.

Et petit à petit, avec les années, se développe son cerveau analytique qui lui fait prendre du recul par rapport à son environnement. La porte entre son conscient et son inconscient se referme. Son identité prend forme. Son ego émerge.

Cela lui permet de développer de façon positive l’affirmation de soi, de construire des choses, de mener des projets. Cependant, cela peut le conduire à une attitude très matérialiste qui le pousse à posséder et à penser que son bonheur est directement lié à ce qu’il réussira à amasser dès qu’il en aura l’envie. Et qu’il réussira à se distinguer des autres par ce qu’il « a », oubliant ce qu’il « est ». Ainsi, il et se coupera progressivement de tout ce à quoi — et ceux à qui — il pourrait être naturellement relié pour son plus grand bien.


Qu’est-ce que l’abondance ?

Dès lors la notion d’ABONDANCE prend une connotation très matérialiste, imprégnée de séparation et de manque…

Je vous propose d’avoir un autre regard sur l‘ABONDANCE. De partir du principe que l’ABONDANCE est naturellement présente, que la vie sait pouvoir tout ce que l’on désire, qu’il est possible d’avoir accès à tous les potentiels… A condition de ne pas en être séparé, mais de se relier à ce qui nous entoure. De lâcher son ego pour s’abandonner à l’espace de tous les possibles.

Plutôt que de désirer quelque chose et de souffrir du fait de ne pouvoir y accéder, il s’agit de se mettre en résonance de tout son être avec son intention et faire confiance à la vie pour qu’elle nous apporte ce qui est bon pour nous.  

Mais comment développer cet état d’esprit ?


Se connecter à la vie

Nous pourrions avoir tendance à penser que ce que nous sommes se limite à ce que nous percevons lorsque nous sommes conscients. C’est un peu normal puisse qu’il s’agit de la seule chose à laquelle nous pouvons accéder en faisant fonctionner notre mental (notre cerveau analytique). Mais cette partie consciente de nos pensées ne représente que 5 %. Le restant, 95% de ce que traite notre cerveau, est inconscient.

Voilà déjà un champ de développement magnifique à explorer. Et toutes les approches qui permettent d’entrouvrir la porte de l’inconscient (hypnose, méditation, psychologie énergétique,…) sont à préconiser pour se reconnecter à nos émotions et à notre corps. En effet, le corps et les émotions sont pilotés par les parties inconscientes de notre cerveau. Et cela permettra également de développer avec succès le lien aux autres.

Mais allons plus loin, car même si cela est une condition nécessaire, cela n’est pas suffisant pour nous connecter à la Vie, à l’Univers dans sa globalité, à l’Espace de tous les possibles…


Plus profond que l’inconscient

Au-delà de l’inconscient individuel, il existe un espace infiniment plus vaste qui nous relie les uns aux autres et à l’Univers. Je ne peux l’ériger comme une vérité absolue mais il s’agit d’une croyance forte en moi qui me guide et qui me réussit plutôt bien.

Et je ne suis pas le seul à penser cela. Sans vouloir me comparer à eux — ce qui signifierait m’en séparer ! — ce type de théorie a été développé par Platon lorsqu’il évoquait le « monde des idées », Carl Gustav Jung lorsqu’il parlait de « l’inconscient collectif » ou Pierre Teilhard de Chardin lorsqu’il décrivait la « Noosphère ». 

Cela vous fait vraisemblablement penser à ce qui est relaté par différentes traditions religieuses. Avec cependant, selon moi, une différence importante, car très souvent la façon dont elles sont diffusées laisserait entendre une séparation entre l’homme et le Divin… Dès lors, vous voyez réapparaître ici la notion de « séparation » qui va à l’encontre de mon propos. Je crois sincèrement qu’il y a du divin au cœur de tout Homme…

Revenons à l’ABONDANCE. Pour accéder à cet état d’ABONDANCE, il convient de pénétrer dans cet inconscient collectif, dans ce champ de tous les possibles, dans cet espace infini… qui ressemble fort à cet autre niveau de notre réalité que les physiciens quantiques ont mis à jour.

Nous explorerons ce domaine dans le prochain post de ce blog, ainsi que les moyens de se connecter à l’espace de pleine ABONDANCE…


Olivier Broni